Maison Sensey Paris


Fermer

Votre panier est bien vide

Retour boutique

Les Maisons Mauban et Sensey

Bottine Mauban X Sensey

Sauvez des emplois en France ! Opération spéciale à prix coûtant pour aider l'atelier Joseph Malinge, dernière manufacture française de souliers.

315,00

« Avec Maison Sensey, nous partageons la même recherche du beau et un engagement pour le savoir-faire. Aussi quand Joseph, nous a annoncé qu’il allait devoir mettre tous ses artisans à nouveau en chômage partiel suite à l’annulation de ses commandes d’Asie et d’Amérique du Nord, nous avons réfléchi à une solution : ensemble, nous vous proposons le premier modèle femme à prix coûtant dont le prix permettra uniquement de payer le salaire des artisans, une paire de bottines basses noires à élastiques ».
Edouard Quinchon, fondateur de la Maison Mauban.

L’intégralité du montant de La bottine Mauban X Sensey sera reversé à l’Atelier de Joseph Malinge, dirigeant de la dernière manufacture familiale de chaussures en France.

Effacer

liknedin

Couleur : Noir

Bottines à élastiques femme.

Délais de fabrication : 3 mois

Fabriqué en France à Cholet, par l’atelier de Joseph Malinge.

Cuir de premier choix des tanneries du Puy, veau pleine fleur noir.

Forme en amande, légèrement asymétrique, avec le bout en goutte d’eau.

Chaque paire de bottines est cousue de part en part pour lui permettre d’être ressemelée et de vous accompagner toute votre vie.

Semelle en cuir des tanneries Garat, issue d’un tannage végétal extra-lent : les croupons de cuir restent ici un an en cuve.

Cambrions en bois : ils assurent le maintien du pied sous la voûte plantaire.

Contrefort en cuir et bout dur thermoformé :
Le contrefort en cuir va se mouler à votre talon au fur et à mesure des ports, jusqu’à ce que ces bottines deviennent aussi confortables que des sneakers.

Remplissage à la feuille de liège :
La feuille de liège se moule à la forme du pied (qui devient un véritable chausson) et absorbe l’humidité. Nous n’utilisons pas de l’aggloméré mais bien une feuille entière.

Talon biseauté : il évite de déchirer l’intérieur du pantalon (ce qui peut arriver à force de monter et descendre les escaliers), c’est particulièrement utile avec une coupe droite.

Doublure en cuir de veau pleine fleur.

Le cou de pied est quant à lui conçu pour rentrer le pied très facilement dans la chaussure.  Un chaussant au confort immédiat.

Made in France, et maintenant on fait quoi ?
Depuis 1990, plus de 25.000 emplois ont été détruits en France dans le secteur de la chaussure. En 2013, après avoir découvert la collection de bottines de mon arrière-grand-père, j’ai créé Mauban avec pour rêve de faire revivre ce savoir-faire en France. Depuis, nous travaillons avec Joseph et Chantal Malinge, à la tête de la dernière manufacture familiale de chaussures de France. Cette année, comme pour beaucoup de petits artisans, la crise frappe et l’atelier a été obligé de mettre ses artisans au chômage partiel. Pour préserver les emplois et le savoir-faire, nous avons pris une décision radicale : proposer à prix coûtant le premier modèle femme Mauban, une paire de bottines noires à élastiques. La somme que vous verserez permettra le salaire des artisans.

Pourquoi le Made in France ?
En France, nous avons la chance d’avoir une couverture sociale, un droit du travail, des formations et infrastructures. Tout cela a un coût qui se répercute sur le prix de revient. Ou on s’appuie sur cette force ou on abandonne en se disant qu’ailleurs c’est forcément moins cher. Pour s’en sortir, il faut proposer un meilleur produit avec une logistique en circuit-court et transmettre le savoir-faire. La bonne nouvelle c’est qu’en France nous avons un savoir-faire unique à portée de main ! Tout est réuni depuis des générations : les meilleures tanneries (du Puy, Degermann, Bastin, Garat…), formiers (à Cholet), filerie (à Tourcoing) et atelier de confection (à Chemillé en Anjou).Photo ©Léo Piastra 

Modes de livraison :
Frais de livraison en France : 20€
Frais de livraison en Europe : 40€

Ce modèle étant une opération spéciale entre la Maison Mauban et la Maison Sensey pour sauver les emplois de l’atelier de Joseph Malinge, aucun remboursement ne sera possible. Nous pouvons cependant vous proposer un échange. Les frais de retour sont à la charge exceptionnelle du client. Nous savons, dans ce contexte particulier, pouvoir compter sur votre compréhension.

Pour vous aider à choisir votre pointure :