Maison Sensey Paris


Fermer

Votre panier est bien vide

Retour boutique

Jochen Cerny

Infinity XII

Série "Infinity"

2 995,00

Diaporama : détails de l’oeuvre.

liknedin

 

 

Dimensions : 120 x 80 cm
Édition : 10

 

Délai de réalisation : 14 jours

Une partie de la série INFINITY publiée et présentée en 2019/20 montrant une femme dans une pièce illimitée regardant vers l’infini. La technique est basée sur l’accentuation des couleurs combinée avec des symboles appropriés. La photographie Impression sur Alu-Dibond (aluminium) derrière un verre acrylique

Infinity, la dernière série photographique de Jochen Cerny, comprend actuellement 35 œuvres. Inspirées par divers artistes bien connus de «Light & Sound», les œuvres confirment la tentative de traduire ce sujet en image par des moyens purement photographiques. Le thème central des images est le thème de l’infini, capturé de différentes manières, en tenant compte de sa conception de couleur caractéristique en utilisant la technique CMPB qu’il a développée.

« Infinity » vient du mot latin « infinitas » et décrit un objet ou une opération sans fin ni fin, mais éventuellement avec début ou début. La plupart des œuvres d’art léger nécessitent l’absence importante de lumière naturelle et la concurrence pour les sources de lumière artificielle pour développer leur pleine efficacité. En revanche, l’artiste incorpore la lumière naturelle dans sa composition. Il essaie de rendre la lumière comme un médium naturel sensuel et spirituellement tangible. Avec sa conception de motif, il donne la durée du moment. Il souligne que son art peut être décrit comme «l’art de la perception». Dans les images atmosphériques de grand format, l’infini est apparemment matérialisé et le spectateur est conduit dans les limites de la perception. Naturellement, le regard se tourne également vers l’intérieur, ouvre la possibilité de la perception de soi et de la réflexion sur soi, à l’observation méditative de sa propre vision.

L’artiste :
Jochen Cerny, né à Düsseldorf en Allemagne, a hérité ses compétences artistiques de son grand-père, un photographe passionné avec un sens extraordinaire du noir et blanc, et de son père qui a travaillé comme consultant marketing dans la photo. À la suite de ses études académiques, il a fait ses premières tentatives pour devenir photographe professionnel mais opte finalement pour une carrière de banquier d’investissement à New York, Londres et Francfort. Il n’y a que quelques années qu’il a redécouvert sa passion pour l’art photographique à la suite d’une réunion fondatrice avec l’un des photographes les plus célèbres au monde, Andreas Gursky, un de ses amis d’enfance, qui a confirmé son talent et lui a conseillé de faire de sa passion son métier.

Aujourd’hui le style de Jochen est caractérisé par sa parfaite technique CMPB qui combine différentes techniques de post-production individuelles en une forme d’art unique en photographie en manipulant numériquement les couleurs de l’objet sans l’aliéner. Ses nouvelles œuvres constituent une évolution dans la photographie numérique et une forme art qui différencie son travail de la photographie classique. Ses images n’ont pas l’intention de raconter une « histoire » au sens traditionnel, mais plutôt d’apporter plus d’éclat à l’objet lui-même. En raison de ses connaissances, son travail est en partie influencé par la  «Düsseldorf school of photography», toutefois modifié par son propre style idiosyncratique centré sur la couleur et l’objet. Au cours des dernières années, son travail a gagné en notoriété avec de multiples récompenses dans des défis photo de haut profil comme le circuit de Trierenberg, les prix monochromes, le magazine Fotoforum et le viewbug. De plus, de multiples expositions ont rencontré un large succès dans différentes galeries en Allemagne, à Londres et à Hong Kong, où son travail a été reçu avec enthousiasme par les collectioneurs d’art et les amateurs de photo internationaux.

L’association « Kunst international Stuttgart E.V. » l’invite à devenir membre en janvier 2018.

En mars 2020, il a été nominé comme commissaire au sein de « Asian art association » à Singapour.