Maison Sensey Paris


Fermer

Votre panier est bien vide

Nicola-d-Orta-photographe-de-mode

Nicola D’Orta est un photographe Italien qui a étudié l’art et l’architecture pour développer sa créativité et l’affirmer dans la photographie. Il travaille pour de grandes marques et des magazines de mode internationaux. Mais au-delà de la mode, il aime faire les portraits pour capturer les émotions et ainsi, figer dans le temps un instant d’ultime beauté et de vérité. Le noir et blanc est son expression privilégiée pour mieux se rapprocher de l’essentiel. Ses photos sont affirmées et parfois rebelles. Elles offrent une perception de la réalité sans compromis. Les portraits sont emprunts de liberté par le regard capturé. Nicola D’Orta considère les ombres et les lumières comme les racines de la perception de l’évidence.

Maison Sensey : Ça a débuté comment ?

Nicola D’Orta : Tout a commencé quand mon père m’a confié son précieux appareil photo. J’avais environ 13 ans et j’ai été impressionné quand j’ai compris que la lumière pouvait être capturée par un dispositif mécanique… c’était magique pour moi! Ensuite, j’ai commencé avec des photos en noir et blanc (mes préférées sont toujours dans ma chambre noire) et je me suis attaché à l’idée de devenir photographe.

Quelles émotions voulez-vous exprimer dans vos photos ?

Outre la beauté, qui est généralement celle qui se remarque immédiatement, j’utilise la photographie comme étant le meilleur moyen de traduire les sentiments, les émotions et de représenter mon humeur au moment précis où je prends la photo.

Avec quelles marques de mode avez-vous travaillé et celles pour qui vous aimeriez travailler ?

Jusqu’à présent, j’ai travaillé avec différentes marques italiennes et mondiales, telles que les marques italiennes Y’AM Capri ou Serrese, la marque brésilienne DuSell, Diane Paris d’Afrique du Sud. J’adore les magazines comme GQ, National Geographic, Domus, Vogue, Elle, The Life..

En particulier ceux liés à la mode et pour une bonne raison, car ce sont pour les magazines de mode que mes photos ont été prises. Mais j’adorerais vraiment faire les campagnes pour Giorgio Armani! C’est mon rêve dans la vie, parce que son style est naturel et c’est surtout en noir et blanc.

En quoi la mode vous inspire ?

En fait, je ne suis pas toujours inspiré par la mode lorsque je photographie. Je crois plutôt que mes images communiquent ce que le modèle me transmet au travers de son regard. J’adore les portraits et je m’arrête donc pour saisir l’essence réelle de la personne qui se tient devant moi, sans lui laisser interpréter un personnage précis, comme cela se produit habituellement dans la photographie de mode.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

S’inspirer de films comme « The Danish Girl », « Big Fish »… et de peintures, c’est ce que je préfère vraiment, que ce soit Rembrandt, Escher, Dali, Van Gogh… plutôt que de m’inspirer de photographies de mes célèbres confrères.

Que recherchez-vous sur une photo ?

Je cherche à capturer l’attention de l’observateur pendant au moins trois minutes, à la recherche de détails, au travers de l’intensité, de la géométrie et des contrastes.

Quelles techniques de photo utilisez-vous ?

Comme je vous le disais j’utilise généralement des appareils photo optiques et des films d’époque. J’adore la tridimensionnalité et je crois qu’elle peut être mieux perçue à travers l’usage de ces différentes techniques. De plus, je suis habitué à photographier en monochrome. Je crois en la reproduction de la réalité à travers les couleurs mais les lumières et les ombres sont leurs racines. Le monochrome, équilibrant les lumières et les ombres, permet d’obtenir l’essence de la représentation et permet la perception.

Quels sont vos projets ?

En fait, j’ai plusieurs projets en tête, dont certains sont irréalisables pour le moment. La plupart d’entre eux sont sur le point d’être finalisés. J’adore voyager et j’espère que cela me permettra de tourner dans des endroits différents de celui où j’habite. Maintenant, j’ai un nouveau projet, mais restez à l’écoute pour le découvrir…

Comment décririez-vous vos photos ?

Quelle question! Au-delà de la définition de portraits, je préfère laisser les photos parler pour moi…

Que voulez-vous améliorer dans votre travail ? Pourquoi ?

C’est une question difficile à répondre! En fait, d’habitude je n’aime pas mes photos, pas du tout!
Ainsi, j’essaie toujours de me renouveler et d’améliorer mon style pour l’associer le plus simple possible à mon nom.

Que pensez-vous de l’évolution de la mode ?

Je pense qu’en Italie, le pays dans lequel je vis, le business de la mode offre de nouvelles opportunités à de nombreux artistes. Malheureusement, je pense que trop d’imposteurs sont également présents. Je veux dire par là qu’il y a trop d’imitations, trop de gens se targuent d’un titre qu’ils ne méritent pas.

Aujourd’hui, n’importe qui peut se désigner comme mannequin, photographe, maquilleur, styliste et je crois que cela nuit au business de la mode. En fait, je ne me désigne pas moi-même comme étant photographe, même si j’ai étudié et pratiqué la photographie pendant de nombreuses années.

Découvrez le photographe Nicola d'Orta en images !

Voir la galerie

Découvrez notre interview du photographe Rames Xelhuantzi

Lire l'interview